AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Démarrez ou arrêtez le défilé et accédez directement aux articles

Conférence, ouverte à tout public

Jeudi 1er octobre 2015
14h
amphi 3

Emilie Notéris, écrivaine, diplômée de l’ENSAD Paris (option Art-Espace).

Science et sensibilité

Dans son introduction à l’ouvrage collectif Novel Gazing : Queer Readings on FictionEve Kosofsky Sedgwick opère une distinction entre lecture paranoïaque et lecture réparatrice ou plutôt position paranoïaque et position réparatrice. J’opère un glissement de la lecture vers l’écriture c’est-à-dire vers la science-fiction paranoïaque et la science-fiction réparatrice. En effet ces deux pôles ou ces deux axes semblent marquer de manière forte les deux orientations possibles de la science-fiction et de l’écriture d’anticipation voire même de la fantasy telle qu’elle est traitée par Fredric Jameson. Je proposerai une lecture queer de la fonction réparatrice à travers des exemples cinématographiques et littéraires puisés dans la SF, notamment Frankenstein de Mary Shelley et Orlando de Virginia Woolf.

Dans un entretien en 2014, elle parle de deux anarchistes, dont elle a présenté des textes dans Femmes et anarchistes. Voltairine de Cleyre / Emma Goldman, BlackJack Editions 2014 :

Accueil Accueil
Conférence d’Emilie Notéris : La science-fiction réparatrice, une lecture queer
Publié le: 29 septembre 2015
- Dans la rubrique: Bref et indolore
 
Recherchez
 

 

 
 
 
Visites :

322

Licence Creative Commons. | Fait avec SPIP et Globenews | Administration | Webmestre | RSS RSS

iconAssociation cultureLLe | UFR Lettres et Langues | 1, rue Raymond Cantel | 86073 Poitiers CEDEX 9