AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Démarrez ou arrêtez le défilé et accédez directement aux articles

Le mercredi 4 février, dans le cadre du festival Bruits de Langues, le Baltar Cassola Guitar Duo, composé d’Eduardo Baltar Soares et de Tiago Cassola Marques a joué son concert Espelhos [1] devant un public enthousiaste.

Les supers questions de Joséphine et Isaline à Eduardo :

1 – Vous intervenez dans le cadre d’un festival littéraire, pour vous, y a-t-il un lien entre la littérature et la musique ?

Oui, par exemple, le compositeur Scarlatti est un personnage de Saramago (Prix Nobel de la littérature en 1998). Egalement, la mélodie du dernier morceau du concert vient d’une poésie populaire, c’est une histoire racontée mise en musique.

2 – Votre musique fait naître des images dans nos têtes, est-ce que des images apparaissent également dans la votre lorsque vous jouez ?

Oui, la musique est très liée avec des images, mais surtout avec des odeurs pour moi. Lorsque je joue j’ai des sensations de plaisir dans le corps, entre tension et relaxation. Mais elle est surtout liée avec des odeurs. Dans le morceau « Llock » il y a beaucoup d’images pour moi. C’est une association d’images et de sensations. Ainsi, lors du morceau venant de la poésie populaire, qui parle du vin, de la plantation de la vigne à la dégustation, je vois des visages des personnes de cette région.

3 – Est-ce que ça vous fait bizarre de retourner à l’université ?

Non, car l’université est un lieu de rencontres, de communions. Et c’est ce que j’ai ressenti durant le concert et le temps d’échange qui a suivi, les visages attentifs des spectateurs, leurs émotions.

4 – Avez-vous des CD ?

Bientôt, un CD du concert Espelhos sera mis en vente.

5 – Jouez-vous d’autres instruments ?

En dehors de la guitare classique et de la guitare portuguaise, non.

6 – Vos doigts sont très sollicités, est-ce que vous faites des exercices d’étirements, des massages ?

Oui, avant de jouer (quotidiennement d’ailleurs) nous étirons nos doigts, nous faisons des exercices d’assouplissement, comme les sportifs. Et puis il faut les masser et prendre bien soin de nos ongles.

Merci beaucoup à Eduardo d’avoir répondu à nos questions !
Joséphine et Isaline

Et voici, petit extra - un extrait d’un concert :

 

[1] Miroirs

Accueil Accueil
Interview extra exclusive d’Eduardo Baltar Soares (Baltar Cassola Guitar Duo)
Publié le: 5 février 2015
- Dans la rubrique: Bref et indolore
 
Recherchez
 

 

 
 
 
Visites :

138

Licence Creative Commons. | Fait avec SPIP et Globenews | Administration | Webmestre | RSS RSS

iconAssociation cultureLLe | UFR Lettres et Langues | 1, rue Raymond Cantel | 86073 Poitiers CEDEX 9