AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Démarrez ou arrêtez le défilé et accédez directement aux articles

Le club d’allemand et l’association cultureLLe [1] vous invitent

Mercredi
10 avril
18:30
Salle des Actes

Rencontre - lectures - Maria Eliskases

Maria Eliskases est née en 1946 au Tyrol et y a grandi. Après ses études à Vienne et Salzbourg, elle s’est installée en Haute-Autriche, dans le Salzkammergut, où elle a travaillé comme institutrice jusqu’en 2001. Elle est mariée à l’artiste plasticien Josef Linschinger et elle est mère d’un fils et d’une fille. Elle écrit des ouvrages en prose ainsi que de la poésie, pour la jeunesse et pour les adultes. Parmi ses publications, on peut citer ses contributions à des anthologies et à des revues littéraires, trois romans pour la jeunesse, les nouvelles Stragula et Quellenweg, le recueil de nouvelles Der Haubentaucher, et le roman Winterkind (parus tous chez Bibliothek der Provinz). Pour ce dernier, elle s’est vu décerner en 2003 le Prix Mira Lobe. Son nom d’auteur, Maria Eliskases, est un pseudonyme ; elle publie ses ouvrages pour la jeunesse sous son véritable nom, Maria Linschinger.

Winterkind

Dans son quatrième roman, Maria Linschinger place son enfance dans le Tyrol au coeur de l’action. Les années quarante et cinquante - et accessoirement aussi les années de guerre, auxquelles s’entremêlent les destins personnels de ses proches - sont vues à travers le regard de la petite fille. Ses premières années sont marquées par une répartition traditionnelle des rôles : les femmes doivent se consacrer à la cuisine, à la couture, tandis que les hommes … Elle regarde grandir son petit frère Hansi ainsi que la petite dernière, Loni, en observant attentivement de quelle manière chacun s’acquitte du rôle qui lui a été assigné. Le récit est sobre et simple, tout comme le sont les jeux, le travail et la vie dans la rue Kessel. Il n’est pas facile de grandir à une époque où, contrairement à aujourd’hui, on parle peu et où on s’intéresse peu aux enfants. L’arrivée de ses premières règles laisse très désemparée la petite fille ignorante qu’elle était ; son amour du théâtre, de la musique, des livres et des BD reste incompris ; on la voit prendre le train pour Vienne et aller au cinéma pour la première fois ; et s’exposer à la nocivité du petit écran, devant lequel on décortique des cacahuètes. L’enfance et le roman s’achèvent sur la décision de s’inscrire à l’école de commerce d’Innsbruck. Une biographie d’une grande sensibilité, authentique et palpitante à la fois. Maria Linschinger a reçu en 2003 le prix Mira Lobe pour ce roman.

La rencontre sera animée par des étudiants de LTMI (L2 et L3), qui assureront également l’interprétation

 

[1] avec le soutien du forum culturel autrichien de Paris

Accueil Accueil
Lectures - rencontre : Maria Eliskases
Publié le: 7 avril 2013
- Dans la rubrique: Bref et indolore
 
Recherchez
 

 

 
 
 
Visites :

448

Licence Creative Commons. | Fait avec SPIP et Globenews | Administration | Webmestre | RSS RSS

iconAssociation cultureLLe | UFR Lettres et Langues | 1, rue Raymond Cantel | 86073 Poitiers CEDEX 9