AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Démarrez ou arrêtez le défilé et accédez directement aux articles

Yves Citton, études littéraires et politique des gestes

Conférence-vidéo


Yves Citton Les gestes - conférence du 2 avril 2012 from Asso CultureLLe on Vimeo.

Filmée par Ahmed Aabkari, service audiovisuel de l’UFR lettres et langues

Script

Pour les pressés - un compte rendu assez lacunaire, en style télégramme :

Le geste comme un mouvement, une simulation, entre l’art et la vie (selon Giorgio Agamben, Notes sur le geste, 1992)
Différence entre actes et gestes, souvent mélangé, un acte peut contenir un geste, un geste peut précéder un acte (ambivalence)
Le spectacle structure la réalité (Guy Debord) ou la simulation remplace la représentation (Jean Baudrillard)
Les actes n’ont plus de poids que par le geste – enregistrement en direct, diffusion en direct, la circulation des gestes
Se libérer du poids de l’acte, paralysant, « comment faire la révolution ? » tous les actes comptabilisés, de la consommation jusqu’à la moindre action dans l’espace public.

  • geste, aliénation et contradiction à la fois, non-maîtrise maîtrise passe par l’entraînement – devenir juste par accomplir la justice, imitation [1]
  • contradiction ou combinaison du moléculaire (micropolitique – manisfestation, joies, cris, solidarités, etc.) et molaire (macropolitique – l’impact des gestes, création de réalité politique)

Comment concevoir la littérature comme des gestes

Des gestes physiques (mis en scène dans le récit) aux gestes mentaux (du lecteur) : empathie avec les protagonistes – contagion rayonnante des gestes
La littérature (aussi dans l’ambivalence) : entre résistance contre l’économie politique et normalisation par la copie
Parallélisme entre économie politique et littérature romanesque
Individualisation – responsabilisation – comptabilisation – sensibilisation – créativisation
L’ambivalence des études littéraires – entre normalisation et revendication
Question de la discipline – exigence d’interdisciplinarité, d’horizontalité
L’indisciplinarité (verticalité – réunir les différents rôles en général séparés dans un monde hautement différencié : expert – fils – père – électeur – producteur – consommateur – pollueur – pollué, etc.)
L’expert devrait rejoindre les différents bouts
Résister à la machinisation : industrialisation des gestes artisanaux, informatisation des gestes mentaux
Double atrophie : écriture manuscrite – taper sur un clavier
Communication orale– répondre par formulaire

Modernité en trois temps

Du cheminement, on passe par l’analyse – découpage en points et on les relie par une machine
Un champignoniste chemine dans la forêt pour trouver des champignons, un moderne utilise le transport (points – gares – reliés par des lignes – rails, qui permettent d’aller d’un point A à un point B)

Résister à la machinisation

Travail de formulation et de reformulation

Conclusion

1. Concevoir l’efficacité politique de la gestualité dans nos sociétés du spectacle
2. Cultiver des gestes humains et humanisants, en résistance aux asservissements machiniques
3. Revendiquer le geste de reformulation contre la machinisation par le recours au formulaire

 

[1] La fabrique de l’homme endetté de Mauricio Lazzaroto, et à paraître en 2012 : l’asservissement machinique - il sera un ses invités du cycle 2012-2013 à l’UFR lettres et langues

Accueil Accueil
Tout est écrit
Publié le: 26 juin 2012
- Dans la rubrique: Chroniques
 
Recherchez
 

 

 
 
 
Visites :

138

Licence Creative Commons. | Fait avec SPIP et Globenews | Administration | Webmestre | RSS RSS

iconAssociation cultureLLe | UFR Lettres et Langues | 1, rue Raymond Cantel | 86073 Poitiers CEDEX 9