AutoViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash.
Démarrez ou arrêtez le défilé et accédez directement aux articles
JPEG - 108.6 ko

 [1]

Gérard Macé, né à Paris en 1946, est un écrivain considérable par l’ampleur, l’exigence et l’originalité de son oeuvre, qui compte plus d’une trentaine d’ouvrages dont plusieurs recueils de poésie : Le Jardin des langues (1974), Balcons de Babel (1977) et Bois dormant (1983), constamment réédités depuis leur parution et disponibles en un volume dans la collection Poésie/Gallimard. Publié à ses débuts par Georges Lambrichs, directeur de la célèbre collection « Le Chemin », chez Gallimard, et homme de barre de La Nouvelle Revue Française, Gérard Macé s’inscrit dans une certaine tradition de l’esprit NRF : indifférence à l’égard des modes et des écoles, au point d’être souvent qualifié d’inclassable, discrétion allant jusqu’au mépris ascétique du racolage médiatique, quête incessante des lieux où se nouent la passion du réel et celle de la langue, incursions du côté de l’anthropologie, de la peinture, de la photographie et de l’ethnographie.

L’écriture de Gérard Macé nous touche par son évidence : vérité d’une oeuvre qui se règle sur un esprit toujours en mouvement, sans tabou ni conformisme, et qui puise dans le voyage et la lecture une curiosité toujours nouvelle à l’égard de l’homme, et le moyen le plus sûr de la fidélité à soi-même. Comme le montre Laurent Demanze dans les beaux essais qu’il a consacré à l’écrivain, chez Corti, Macé fréquente assidûment les corridors qui desservent sa Bibliothèque imaginaire et parmi ses plus beaux textes se rangent les préfaces, nombreuses, qu’il a consacrées aux artistes qu’il préfère.

« Cela n’est pas sans faire songer aux Essais de Montaigne qui enserrent le texte, voire la dépouille de l’ami disparu, et qui doivent leur position marginale à ce dispositif mélancolique  ».

La tonalité secrète de l’oeuvre, sur le mode mineur, est sans doute liée à sa poétique très contemporaine du reflet et de la diffraction.

Gérard Macé assistera en compagnie de Jacques Réda, Patrick Kéchichian, Claire Paulhan et François Trémolières à la table ronde Mémoire de l’édition du vingtième siècle. L’exemple de la NRF, animée par Alix Tubman-Mary dans le cadre de Bruits de Langues 2011.

Jeudi, 20 octobre

15h30

Amphi 3

UFR lettres et langues

 

[1] empruntée à la mercerie ambulante

Accueil Accueil
Gérard Macé - bibliothèque imaginaire
Publié le: 27 septembre 2011
- Dans la rubrique: Dossiers
 
Recherchez
 

 

 
 
 
Visites :

356

Licence Creative Commons. | Fait avec SPIP et Globenews | Administration | Webmestre | RSS RSS

iconAssociation cultureLLe | UFR Lettres et Langues | 1, rue Raymond Cantel | 86073 Poitiers CEDEX 9